vendredi 1 septembre 2017

L'ART DU CRIME TOME 6 : LE 11 OCTOBRE EN LIBRAIRIE


"Londres, 1905. Jonathan Ridges, jeune employé des éditions Cosgrove, demande sa main à la belle Ashley. Mais à peine a-t-elle accepté, qu’en sortant du restaurant une voiture emportée par un cheval fou fauche la jeune femme. Emmuré dans sa douleur, Jonathan est sur le point de mettre fin à ses jours. Pour l'aider à surmonter son deuil, son employeur, Richard Cosgrove, père d’Ashley et éditeur passionné, le charge de partir en Russie. Sa mission : en ramener le premier recueil d’un poète prometteur, Dimitri Alechinsky, artiste charismatique à l’univers exalté qui tente de refaire le monde avec ses compagnons de la jeunesse moscovite. Sitôt arrivé Jonathan va devenir lui-aussi la cible de l'Okhrana, la terrible police secrète du tsar, déterminée à faire payer très cher les espoirs de liberté du poète et de ses amis..."


jeudi 25 mai 2017

INTERVIEW SUR PLANETE BD

Le site Planète BD a réalisé une chouette interview vidéo d'Olivier Berlion et Marc Omeyer, les deux scénaristes de "L'art du crime". A découvrir en vous rendant à cette adresse :
http://www.planetebd.com/interview/omeyer-berlion/1111.html

http://www.planetebd.com/interview/omeyer-berlion/1111.html


lundi 24 avril 2017

L'ART DU CRIME TOME 5 : EX LIBRIS

A l'occasion de la sortie du tome 5 de la série L'Art du Crime, les éditions Glénat offrent, à l'achat de deux albums de la série, un lot de neuf magnifiques ex-libris réalisés par tous les dessinateurs des albums !


lundi 10 avril 2017

L'ART DU CRIME tome 5


A 16 jours de la parution du prochain album de la série, voici un aperçu de quelques pages :



dimanche 12 mars 2017

L'ART DU CRIME TOME 5 : BIENTÔT EN LBRAIRIE !

Olivier Berlion et Marc Omeyer continuent de ravir leurs lecteurs à un rythme soutenu puisque les prochains mois, deux nouveaux tomes de leur fabuleuse série "L'Art du Crime" arrivera chez nos amis libraires. Dès le 19 avril, c'est le tome 5, "Le rêve de Curtis Lowell", que vous pourrez vous procurer. Cet album consacré au cinéma est dessiné par Karl T.  

Voici la présentation de l'éditeur : "Hollywood, 1939. Art et Franck Blumenfeld tournent les derniers plans de leur prochain film. Lors d'une pause, ils tombent dans le journal sur un nom qui les glace d'effroi : celui de Curtis Lowell, auteur d’une bande dessinée publiée en strip. Un an auparavant, les frères Blumenfeld ont en effet engagé Lowell comme dessinateur de plateau pour un film inédit qui aurait dû faire leur fortune. Il s'agissait du premier western entièrement tourné en décors naturels, au cœur de la Monument Valley, avec des cascades jamais vues et de véritables indiens comme figurants... Malheureusement le tournage a été stoppé brutalement suite à un drame sanglant : sur un accès de folie, Curtis Lowell a assassiné l’un des indiens du plateau puis agressé Franck avant de prendre la fuite. Du moins, selon la version officielle..."

Le tome 6 suivant, intitulé "Par dessus les nuages", sera disponible dès le 31 mai, avec Fabrice Druet au dessin !


lundi 20 février 2017

LE JUGE tome 03 : la chronique du site LA BANDE DU 9

La mort du Juge Renaud a-t-elle permit de mettre à jour ce qui semblait être l’une des plus grosses magouilles politico-financière des années 70? Il le pensait mais la réalité est toute autre. Et seul un passionné du sujet tel qu’Olivier Berlion pouvait retracer cette affaire avec autant de précision en bande dessinée !
 
Juillet 1975, le juge Renaud vient de tombé sous les balles et le Ministère de la justice tente déjà de minimiser cet acte auprès de ses enfants. Pourtant, quelques mois plus tôt, les hautes instances évoquaient publiquement le lien entre les séries de hold-up qui ont marquées les années 70 et le financement de partis politiques. C’est dans ce contexte que le Juge Renaud avait été rappelé d’urgence d’un week-end amoureux à Londres pour auditionner les présumés coupables d’un énorme coup de filet mené par la police judiciaire de Lyon. Mais le Juge Renaud n’était pas dupe ! Ce coup de filet était prématuré et risqué. Les véritables coupables restant en liberté ou en fuite. La pression monte pour le juge Renaud qui se sentait de plus en plus menacé même dans son propre bureau. Il sentait ses heures comptées tout en pensant que cela serait pour la bonne cause. 

Dernier volet de la République assassinée qui clôture les dernières heures du juge Renaud assassiné le 3 juillet 1975 par trois balles tirées à bout portant. Cette sombre affaire hautement médiatisée et scandaleuse reste à ce jour l’une des plus grandes affaires judiciaires du XXème siècle. Mais paradoxalement elle reste également non élucidée, tabou voire même dangereuse pour ceux qui oseraient creuser le sujet. Comme si temps d’années après ce meurtre, des révélations pourraient entacher certaines personnes.
C’est dans ce contexte explosif qu’Olivier Berlion a voulu décortiquer cette affaire notamment par des rencontres avec les fils du juge Renaud. Par son coup de crayon et ses couleurs, il a su placer cette trilogie dans son contexte historique pour bien nous plonger dans les années 70. Et par la fluidité de son écriture et surtout par ses nombreuses recherches, Olivier Berlion nous livre un récit compréhensible par tous sans prise de position en présentant un Juge Renaud intimiste à la fois dans son contexte professionnel mais également familiale. Car au-delà d’un homme de loi, c’était avant tout un père de famille soucieux de l’avenir de ses enfants qui malheureusement vont pâtir de ce décès jusqu’à la fin de leur vie. 
Eric Chroniqueur pour La Bande Du 9

jeudi 2 février 2017

Le Juge tome 3 : la presse en parle (beaucoup, et c'est tant mieux !) : article parue sur LIGNE CLAIRE INFO :


Il a été le premier juge assassiné depuis la Libération. Le Juge Renaud, surnommé le Shériff, abattu le 3 juillet 1975 à Lyon, a vraisemblablement mis son nez d’enquêteur là où il ne fallait pas. D’où venait l’argent qui alimentait un certain parti politique et surtout quel était le degré d’impunité des truands qui alimentaient par leurs casses les comptes ? Olivier Berlion s’est attaqué à l’une des affaires criminelles les plus compliquées et sordides de la seconde moitié du siècle dernier qui n’a jamais vraiment livré tous ses secrets. Dans ce tome 3 du Juge, La République assassinée, on arrive à l’épilogue, à la trahison et à l’élimination d’un homme trop proche de la vérité et qui ira pourtant jusqu’au bout de son devoir.
En 1975, l’enquête sur la mort du juge Renaud piétine ce qui fait enrager ses fils mais n’émeut pas les plus hautes instances de la République. Un an plus tôt un autre magistrat lyonnais met les pieds dans le plat et espère que le hold-up de Strasbourg n’a pas servi à acheter des homes politiques. Et le SAC, service d’ordre gaulliste, apparait de plus en plus souvent dans des affaires sordides mais qui ne sont jamais jugées. Le juge Renaud est au cœur de cette instruction. Alors qu’il est en vacances la police lyonnaise intervient et sabote son enquête en précipitant les choses. En parallèle Renaud a des problèmes avec l’un de ses fils. Renaud progresse et les Lyonnais sont presque tous sous les verrous. Sauf le comptable et théoricien du gang. Les partis au pouvoir s’opposent et le sort du SAC est en jeu. Des menaces pèsent désormais sur Renaud.
En trois albums, Olivier Berlion a su tirer les fils d’une affaire d’état. La mort du juge Renaud sera une tempête qui verra six juges se succéder pendant dix-sept ans pour chercher la vérité sur son assassinat. Un non lieu en 1992. Berlion a signé une œuvre de fiction qui pourtant repose sur une réalité incontournable. On rapprochera de l’affaire Renaud l’affaire Boulin qui, elle-aussi, reste non élucidée et se prête à biens des interprétations. Berlion passe les faits au crible et s’appuie sur son dessin toujours aussi dense, brillant et vivant. Ses trois tomes du Juge sont certes de la BD mais aussi font œuvre de mémoire en rendant hommage à un magistrat qui a voulu aller jusqu’au bout de son honneur.